Le sommeil

Chez l’homme, le sommeil est un besoin fondamental. Il sert à la régénération tant physique que psychique. En fonction de l’âge et des besoins individuels, il faut en moyenne dormir environ six heures par nuit (personnes âgées), huit heures par nuit (adultes/adolescents) et seize heures par nuit (nourrissons).

Les troubles du sommeil

Il existe différents troubles du sommeil. Les troubles du sommeil les plus courants sont regroupés sous le terme « d’insomnie » (sensation subjective de déficit de sommeil). D’une manière générale, on distingue deux types d’insomni

  • Les troubles de l’endormissement, au cours desquels une hyperactivité du centre de l’éveil retarde l’endormissement, mais après cette période, il est possible de continuer sa nuit sans autres perturbations
  • Les troubles de la continuité du sommeil, avec des réveils trop fréquents ou un réveil trop précoce

Les causes éventuelles

En principe, les troubles du sommeil surviennent toujours lorsque le centre responsable des états de veille et de sommeil dans le cerveau ne peut pas se déconnecter, car il est submergé par des stimuli externes ou internes. Les causes sont multiples:

  • Un mode de vie malsain : par exemple des modifications du rythme veille-sommeil à cause d’un travail posté ou de voyages, de la prise de substances ayant une effet stimulant sur le système nerveux central (comme la caféine), d’un manque d’activité physique, de repas riches et difficiles à digérer le soir, d’une surabondance de stimuli (par exemple Lorsque l’on regarde trop longtemps la télévision) ou en cas de bruits venant de la rue
  • Des tensions psychiques : par exemple le stress, une pression professionnelle accrue, des soucis personnels ou un décès
  • Des troubles organiques : des douleurs, des démangeaisons, une insuffisance cardiaque ou une détresse respiratoire

Les possibilités de traitement

Le traitement non-médicamenteux

  • Modification du mode de vie : éviter la surabondance de stimuli le soir par la télévision, renoncer à la prise de substances stimulantes, déménager dans un appartement plus calme, etc.
  • Mesures physiques : un bain chaud avant d’aller se coucher (en cas de nervosité), des protections auditives, etc.
  • Approches psychothérapeutiques : une activité physique accrue pendant la journée, le training autogène, des exercices de relaxation, la prise en charge thérapeutique des conflits sous-jacents, etc.

Le traitement médicamenteux

En plus des diverses mesures non-médicamenteuses, il existe également un grand nombre de médicaments pour traiter les troubles du sommeil. Ils sont en partie vendus sans ordonnance pour une automédication ou délivrés uniquement sur prescription médicale. Les somnifères peuvent être classés en trois groupes:

  • Des médicaments phytothérapeutiques ou homéopathiques délivrés sans ordonnance : l’effet est plutôt faible
  • Des médicaments synthétiques, vendus sans ordonnance, du groupe des antihistaminiques (par exemple Benocten) : l’effet est modéré
  • Des somnifères délivrés sur ordonnance : l’effet est fort

Il faut tenir compte du fait que les médicaments de ces trois groupes n’éliminent pas la cause réelle des troubles du sommeil et qu’ils doivent par conséquent n’être pris que pendant une durée limitée.  La prise de somnifères dépend de l’importance des troubles du sommeil et de l’impact sur l’état de la personne au cours de la journée.

En cas de troubles aigus du sommeil, une automédication par des somnifères vendus sans ordonnance peut souvent déjà s’avérer efficace. En cas de troubles chroniques du sommeil, qui durent plus de deux à quatre semaines, il convient de consulter un médecin.

Les produits de Medinova en cas de troubles du sommeil: Benocten®