Notre environnement nous tient à cœur

Chez Medinova SA, nous nous efforçons de réduire la quantité de déchets que nous produisons dans la mesure du possible et de les éliminer de manière écologique – car notre environnement nous tient à cœur.

D’après une étude de l’office européen de la statistique Eurostat1, chaque citoyen Suisse produit 706 kg de déchets par an. La Suisse se classe donc ici à la troisième place, derrière le Danemark (781 kg) et la Norvège (748 kg).

D’autre part, la culture du recyclage est tout à fait remarquable en Suisse. Par rapport aux autres pays européens, la Suisse recycle 217 kg par habitant et se situe donc loin devant la moyenne de l’UE qui s’élève à 81 kg.

Mais pourquoi les Suisses produisent autant de déchets? D’après l’OFEV2, cela est dû à un niveau de vie élevé et à la consommation qui l’accompagne et qui a fortement augmenté ces dernières années.

La tendance actuelle vise à contrer le problème grandissant des déchets: le principe «Zero Waste». L’objectif n’est pas de renoncer à tout, mais de remettre en question notre comportement et de consommer plus intelligemment en faisant preuve d’une plus grande responsabilité personnelle. Ce principe est basé sur la règle des 5 R:

  • Refuse:  éviter ce dont on n’a pas besoin (p. ex. le plastique)
  • Reduce: acheter moins, mais de meilleure qualité
  • Reuse:   donner une seconde vie aux objets
  • Recycle: jeter correctement
  • Rot:        composter

Chez Medinova, nous nous efforçons nous aussi de réduire peu à peu nos déchets. Après avoir emménagé dans un nouveau bâtiment, nous avons donc introduit notre propre système de recyclage et de tri dans le cadre d’un projet «Zero Waste». En outre, nous avons installé un distributeur d’eau et chaque membre du personnel a reçu une gourde réutilisable. La consommation de bouteilles en plastique a ainsi pratiquement été réduite à zéro.

L’objectif de notre projet “Zero Waste” est de contribuer à la réduction de l’impact environnemental en tant qu’entreprise suisse engagée. Nous nous engageons également à sensibiliser tous les collaborateurs à ce sujet et à les encourager à fournir également une contribution dans leur vie privée. Les responsables du projet se rencontrent régulièrement pour échanger leurs idées et les mettre en œuvre. Nous avons hâte de voir ce que cela va donner!

Sources: 1. Office européen de la statistique Eurostat, 2017; 2. OFEV Office fédéral de l’environnement, 2018